Rechercher dans ce blog

15 juillet 2012

L'âge sans état civil

Approches non déterministes de l’âge
Médecine légale, démographie, anthropologie, sociologie

11 septembre 2012, Ined, salle Alfred Sauvy.
Journée d'études de l'atelier 'Mesure de l'âge en absence d'état civil' du Campus Condorcet.
Exposé : Bilan d'une confrontation entre les disciplines concernées.
Comment établir l’âge d’une personne faute d’état civil ? La question paraît anodine ou bien insurmontable si l’on naturalise l’écart entre une date de naissance supposée connue et une observation sur une personne étudiée. Mais plusieurs disciplines la rencontrent concrètement au cœur même de leur recherche. C’est le cas de la démographie quand elle étudie des populations dont l’inscription à l’état civil n’est pas homogène ou de la démographie historique quand elle fait face à la variété des formes d’état civil et aux conditions de leur mise en œuvre. Associée à l’anthropologie biologique dans le cas de la paléodémographie, comparant aujourd’hui sépultures et registres, l’histoire des populations l'aborde en cherchant à mesurer des propriétés génériques construites sur ces vestiges. La médecine légale, quant à elle, rencontre quotidiennement les difficultés de l’expertise individuelle à portée juridique. De nouvelles approches démographiques, issues de la micro-simulation ou du calcul des probabilités renouvellent ces questions. Les sociologues constatent la maléabilité sociale et la complexité des critères d’âges. Au bilan, les approches simplistes de l’âge s’en trouvent profondément révisées.
Information sur l'atelier du Campus Condorcet (année 2011-2012 ; année 2012-2013).